MUN (A. de)

MUN (A. de)
MUN (A. de)

MUN ALBERT DE (1841-1914)

Homme politique et dirigeant catholique français. Officier de carrière, Albert de Mun est fait prisonnier en 1870; la captivité l’amène à réfléchir aux causes de la défaite, et la Commune à mesurer la désorganisation sociale: «Entre ces révoltés et la société légale dont nous étions les défenseurs, un abîme nous apparut.» Il fonde alors, avec M. Maignen et La Tour du Pin, l’Œuvre des cercles catholiques d’ouvriers et, pour s’y consacrer, démissionne de l’armée. En 1876, il est député de Pontivy (Morbihan); invalidé et réélu, il est invalidé une seconde fois en 1878 et réélu en 1881. En 1885, il songe à fonder un parti catholique sur le modèle du Zentrum allemand, mais y renonce à la demande expresse de Léon XIII. En 1886, quelques jeunes fondent à son appel et avec son appui l’Action catholique de la jeunesse française, qui compte 140 000 membres en 1914.

Légitimiste et contre-révolutionnaire, antilibéral et antisocialiste, Albert de Mun accepte cependant le «ralliement» à la République demandé par Léon XIII aux catholiques français en 1892, accomplissant là un énorme sacrifice où nombre de ses amis virent un reniement. L’année suivante, il participe à la création, au Parlement, de la Droite constitutionnelle. Il sera un des opposants actifs à la loi de séparation des Églises et de l’État (1905).

Orateur brillant, animateur ardent, de Mun n’était guère préparé au rôle qu’il tint; et l’action ne lui laissa guère le loisir que son ami La Tour du Pin, plus doctrinaire, put consacrer à l’étude. Il a été un représentant typique du catholicisme intransigeant et un opposant au «monde moderne», dont il faisait une critique impitoyable; pour cela même, il se montra hardi dans ses idées sociales. L’alliance avec les conservateurs, après le ralliement, le modéra en un temps où s’aggravaient les conflits entre catholiques.

Il a laissé un volume de souvenirs, Ma Vocation sociale (1908), et une œuvre oratoire abondante, notamment Discours et écrits divers (7 vol., 1871-1902), Combats d’hier et d’aujourd’hui (6 vol., 1902-1910).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Игры ⚽ Поможем написать курсовую

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Mun — steht für: einen Fluss im Isaan (Thailand), siehe Mun (Fluss) Munition beim Militär eine französische Gemeinde, siehe Mun (Hautes Pyrénées) Mun (Währung), eine alte koreanische Währung Mun ist der Familienname folgender Personen: Mun Gyong ae (*… …   Deutsch Wikipedia

  • MUN — Pour les articles homonymes, voir MUN (homonymie). Simulation des Nations unies à Stuttgart (Allemagne). Modèle des Nations unies ou MUN …   Wikipédia en Français

  • Mun — may refer to: Contents 1 Surname 2 Other Surname Thomas Mun (1571 – 1641) an English writer on economics …   Wikipedia

  • MUN — can refer to: * Mun River, a river in Thailand * Mun, Hautes Pyrénées, a commune in the Hautes Pyrénées département in southwestern France * Korean mun, a historical currency of Joseon Korea * Mun (religion), a shamanistic religion of the Lepcha… …   Wikipedia

  • Mun — Mun,   1) [mœ̃], Albert de, französischer Sozialpolitiker, * Lumigny (Département Seine et Marne) 28. 2. 1841, ✝ Bordeaux 6. 10. 1914; gründete 1871 angeregt von W. E. von Ketteler und als Reaktion auf die Pariser Kommune »katholische… …   Universal-Lexikon

  • munþa- — *munþa , *munþaz germ., stark. Maskulinum (a): nhd. Mund ( Maskulinum); ne. mouth (Neutrum); Rekontruktionsbasis: got., an., ae., afries., anfrk., as., ahd.; …   Germanisches Wörterbuch

  • Mun — País …   Wikipedia Español

  • Mun — Mun, n. [See {Mouth}.] The mouth. [Obs.] [1913 Webster] One a penny, two a penny, hot cross buns, Butter them and sugar them and put them in your muns. Old Rhyme. Halliwell. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • mün — mün·chen glad·bach; mün·ster; …   English syllables

  • Mun|da — «MUN dah», noun. an Austro Asiatic group of languages spoken on the southern slopes of the Himalayas and in central India …   Useful english dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”